Video

Loading...

Monday, 9 March 2009

ADULTS ONLY !!!

Parmi les légendes les mieux établies, il y a celles qui se rapportent au sexe des Noirs, qu’on dit démesuré, et à leurs prouesses sexuelles présentées comme inépuisables. Racisme, que tout cela ! Car, affirmer que les Noirs ont un sexe surdimensionné, c’est proclamer, en même temps, qu’ils sont plus proches des bêtes que des êtres humains. Mais, la curiosité aidant, cette légende a produit des effets, c’est-à-dire des enfants indésirables!

"Au fil des siècles, on a doté les Noirs d’un pénis en guise de cerveau". Le savant grec Hérodote affirmait déjà que l’Africain "copule en public comme les bêtes" et que sa semence est noire. Romains, Arabes, juifs, chrétiens, Chinois… tous ont infériorisé les Noirs.

L’origine la plus significative du préjugé de la taille du pénis remonterait à la malédiction biblique des descendants de Cham, qui avait surpris son père Noé tout nu. "Les premiers théologiens ont expliqué que Cham avait abusé sexuellement de son père. Et que, pour punir le fautif, la descendance de son fils Canaan aurait été condamnée à l’esclavage. Elle aurait aussi la peau noire et un pénis ‘ignominieusement’ long."

Grands négriers, les Arabes ne sont pas en reste. "Ils racontaient que les Noirs étaient responsables de leur état d’esclaves puisque leur débauche sexuelle les empêchait de se défendre." Dans les colonies d’outre-mer, au XVIIIe, le préjugé sexuel, "frère jumeau du préjugé de couleur", a aussi servi à justifier l’asservissement des Noirs.

Ces légendes ont bien sûr suscité les fantasmes les plus fous. Les confidences d’une Européenne au sujet de ses ébats avec son esclave de Saint-Domingue sont éloquentes: cette "classe d’hommes" ne dit rien et fait beaucoup, affirmait-elle. Contrairement aux Blancs, ces "amants musqués, faibles et délicats", qui parlent beaucoup mais font peu.

Aujourd’hui, les Occidentales se lancent à l’assaut des capitales africaines en quête d’un puissant éphèbe. Motivées par la recherche d’un amour véritable, elles le sont souvent par le fantasme racial. D'autres femmes occidentales, se refuse à faire l'amour avec un noir de peur "d'être déchirées".

Le témoignage d’un escort boy Noir est éloquent. Certaines Blanches, dit-il, attendent de lui une vigueur inhabituelle, qu’il soit "bestial". "Naturellement, je joue le jeu, dit-il".
Il faut reconnaitre que certains noirs alimentent cette légende en utilisant divers moyens pour agrandir leur sexe.



Le principe est le même dans l’industrie pornographique. Tel acteur, vante un film X, fait l’amour, "avec son obélisque", "comme d’autres font la guerre". Les acteurs noirs ne sont recrutés que sur la base de leur sexe démesuré, assure l’actrice Katsumi. Du coup, des Blanches refusent de tourner avec des Noirs, souvent par racisme, mais aussi par peur "d’avoir mal".


Source: http://www.mathieuaucanada.info/index.php?le-sexe-des-noirs

A ma Mère

Femme noire, femme africaine,
Ô toi ma mère, je pense à toi
Ô Dôman, ô ma mère, toi qui me portas sur le dos,
Toi qui m'allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,
Toi qui, la première, m'ouvris les yeux aux prodiges de la terre,
Je pense à toi...
Femme des champs, des rivières, femme du grand fleuve,
Ô toi, ma mère, je pense à toi...
Ô toi Dâman, ô ma mère, toi qui essuyais mes larmes,
Toi qui me réjouissais le coeur, toi qui, patiemment,
supportais mes caprices,
Comme j'aimerais encore être près de toi, être enfant près de toi !


Femme simple, femme de la négation,
ma pensée toujours se tourne vers toi...
Ô Dâman, Dâman de la grande famille des forgerons,
ma pensée toujours se tourne vers toi,
La tienne à chaque pas m'accompagne, ô Dâman, ma mère,
Comme j'aimerais encore être dans ta chaleur,
être enfant près de toi. ...
Femme noire, femme africaine,
ô toi ma mère, merci pour tout ce que tu fis pour moi, ton fils,
Si loin, si loin, si près de toi !
Je t'aime,
je t'aimais,
je t'aimerais toujours!

Camara LAYE, ''L'enfant noir''

8 Mars 2009