Video

Loading...

Sunday, 27 February 2011

Le calme revient...

Une attaque armée s'est produite en République démocratique du Congo. Elle visait le convoi du chef de l'État Joseph Kabila, puis les militaires en civil auteurs du coup de force s'en sont pris à sa résidence.

Mis à jour à 16h25

Une tentative... de coup d’État serait en cours à Kinshasa, en République démocratique du Congo, depuis 13h30, ce dimanche 27 février. Le convoi présidentiel puis l'une des résidences du chef de l’État congolais, Joseph Kabila, à la Gombe, ont été attaqués par des militaires en civil, selon nos informations.

Six hommes parmi le groupe d'assaillants non identifié ont été tués par la garde républicaine, selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

"Six assaillants ont été tués, quelques uns ont été faits prisonniers. Les assaillants étaient lourdement armés. Le président était dans les environs", a-t-il déclaré à l'AFP sans autres précisions.

Selon nos informations, l’attaque contre Joseph Kabila serait en train d’échouer. Les mutins seraient retranchés au camp Kokolo, à Kinshasa.

Le calme revient

"Maintenant c'est calme dans la ville", a d'ailleurs assuré Lambert Mende. Des militaires de la garde républicaine patrouillaient à pied par petits groupes ou bien étaient postés à certains carrefours dans les environs de la résidence présidentielle, un quartier où se trouvent des ambassades et résidences d'ambassades, ont constaté des journalistes.

Des blindés légers et un char d'assaut circulaient également dans le quartier, qui n'était toutefois pas fermé à la circulation.

Joseph Kabila est au pouvoir depuis l'assassinat de son père, Laurent-Désiré Kabila, en 2001. L'élection présidentielle doit se tenir en novembre 2011. Une récente révision constitutionnelle a institué le scrutin uninominal à un tour. (avec agences)

No comments:

Post a Comment